Est-ce que le cannabis Aurora Stock de marijuana est à 0 $? SQDC Canada

[ad_1]

Si vous pensez que les sept dernières semaines ont été laides pour les investisseurs, concentrez-vous un peu et jetez un œil aux stocks de cannabis.

Au cours du premier trimestre de l'année dernière, plus d'une douzaine de stocks de marijuana avaient augmenté d'au moins 70% sur une période de trois mois, et les projections de ventes de cannabis légal continuaient de grimper. Ensuite, la bulle a éclaté, la plupart des actions en pot ayant perdu entre 50% et 95% de leur valeur au cours des 12 derniers mois.

Peut-être que l'enfant de l'affiche de la nature explosive de l'investissement dans le cannabis est Aurora Cannabis (NYSE: ACB). Aurora, l'action la plus populaire de loin sur Robinhood, une application d'investissement en ligne axée sur le millénaire, a perdu environ 92% de sa valeur depuis la mi-mars 2019. Désormais évaluée à seulement 0,80 $ par action (bien qu'elle équivaut toujours à 960 millions de dollars) capitalisation boursière), la question doit être posée: Aurora Cannabis pourrait-il aller à 0 $?

Une vue rapprochée d'une plante de cannabis en fleurs poussant dans une ferme couverte.

Source de l'image: Getty Images.

Aurora Cannabis était autrefois ancrée dans la grandeur

À une époque, les perspectives d'Aurora étaient prometteuses. L'entreprise comptait 15 sites de culture potentiels dans le monde, avec un taux de rendement annuel maximal qui avoisinait probablement 700 000 kilos. À l'inclusion du Canada, l'entreprise avait également une présence de production, de recherche, d'exportation ou de collaboration dans 25 pays. Le potentiel de production maximal et la portée à l'étranger étaient de loin les meilleurs dans l'industrie de la marijuana. Disposer de deux douzaines de marchés internationaux a été conçu pour garantir que l'offre excédentaire nationale ne devienne jamais un problème.

Aurora Cannabis a également embauché Nelson Peltz, un investisseur activiste milliardaire, en tant que conseiller stratégique en mars 2019. Peltz a une longue histoire d'investissement dans des entreprises du secteur de l'alimentation et des boissons, ce qui fait de lui la personne idéale pour potentiellement combler un partenariat ou un investissement en actions avec une marque. nommer une entreprise de biens de consommation. Cette embauche est intervenue quelques mois après Marques Constellation coulé 4 milliards de dollars dans Croissance de la canopée comme une prise de participation, et Groupe Altria a acheté une participation de 45% dans Groupe Cronos pour 1,8 milliard de dollars.

Ensuite, il y a eu le commentaire de la direction d'Aurora, le PDG de longue date (et maintenant ancien) Terry Booth prédisant au moins 625 000 kilos de rendement à la fin de l'année fiscale 2020 de l'entreprise (30 juin 2020), et une réelle chance de positif EBIDTA ajusté d'ici la fin de l'année civile 2019.

Tout avait l'air bien sur le papier, mais pas un coup de langue de cette vision n'est encore en jeu aujourd'hui.

Un billet de cent dollars en feu au sommet d'un poêle allumé.

Source de l'image: Getty Images.

Absolument rien ne s'est passé pour le stock de pots le plus populaire

En novembre, Aurora Cannabis a annoncé qu'elle arrêterait la construction de deux de ses plus grandes fermes de production (Aurora Sun en Alberta et Aurora Nordic 2 au Danemark) afin de conserver le capital. Peu de temps après, la société a placé la serre Exeter d'un million de pieds carrés sur le bloc de vente pour environ 17 millions de dollars canadiens. Exeter est une serre maraîchère acquise lors de l'achat de MedReleaf qu'Aurora n'a pas encore modernisée pour la production de cannabis. Ces arrêts de construction et la vente présumée d'Exeter enlèvent essentiellement plus de 400 000 kilos de production annuelle de pointe.

Quant à Peltz, sa signature en tant que conseiller stratégique n'a abouti à rien. À l'exception de décrocher un rôle en tant que fournisseur pour le dispositif de vapotage PAX Labs Era, Aurora Cannabis n'a pas attiré de partenaire de marque, ni reçu un investissement en actions convoité.

Et quant à ces visions d'EBITDA ajusté positif, elles ont été complètement rejetées par la fenêtre. En fait, la vraie question, après avoir lu le bilan d'Aurora, est de savoir si elle a même la capacité de survivre?

D'une part, la stratégie d'acquisition trop zélée d'Aurora lui a laissé une montagne de bonne volonté – c'est-à-dire qu'elle a largement payé les entreprises qu'elle a acquises. Même après avoir déprécié 762 millions de dollars canadiens de fonds de commerce au cours du dernier trimestre, les 2,41 milliards de dollars canadiens de fonds de commerce d'Aurora éclipsent sa capitalisation boursière. À mon avis, des dépréciations supplémentaires sont presque certainement à venir.

Une personne tenant une loupe au-dessus du bilan d'une entreprise.

Source de l'image: Getty Images.

En revanche, les liquidités disponibles de la société semblent totalement insuffisantes pour couvrir ses dépenses à venir. À la mi-février, lorsque Aurora a déposé son rapport de gestion et son analyse financière du deuxième trimestre, la société prévoyait un passif prévu de 373,6 millions $ CA au cours des 12 prochains mois. Cela se compare à 156,3 millions $ CA en trésorerie et équivalents de trésorerie et 26,1 millions $ CA en titres négociables. La société en est vraiment à sa dernière option tardive, qui a été d'émettre des actions comme Monopole de l'argent pour lever des capitaux. C'est pourquoi le nombre d'actions en circulation de l'entreprise a grimpé à 1,17 milliard contre 16 millions en environ 5,5 ans.

Pire encore, la vente d'actifs peut ne pas rapporter à Aurora Cannabis le capital dont elle a besoin pour couvrir ses dépenses. Bien qu'il inscrive un milliard de dollars canadiens d'immobilisations corporelles à son bilan, le marché de détail des actifs de culture et de transformation est sombre dans tout le Canada compte tenu des goulets d'étranglement réglementaires qui sévissent dans le pays. Traduction: Aurora Cannabis est vraiment à court de moyens de lever des fonds, en plus de continuer à émettre ses propres actions ordinaires.

Mais ce manque d'argent signifie-t-il qu'il va passer à 0 $? Bien que je reste résolument baissier sur Aurora Cannabis et que je pense qu'il devrait être évité à tout prix par les investisseurs, la capacité de l'entreprise à stopper les activités de culture, à supprimer plus d'emplois et à continuer d'émettre des actions au détriment de ses actionnaires, l'empêchera probablement d'aller à 0 $. Cependant, sans un coup de chance dans un avenir proche, la radiation de la Bourse de New York et d'autres baisses seront attendues.

[ad_2]

Laisser un commentaire